Goroka Show

Le Goroka Show est un festival tribal et culturel organisé en septembre pendant les festivités de l’indépendance du pays (16/09). En 2018, plus de 100 tribus ont fait le déplacement pour des singsings (chants et danses) en tenues traditionnelles au son des Kundu drums.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_e59b

Cet événement a été crée en 1957 par des « kiaps » australiens. Un kiap était un représentant de la couronne britannique et du gouvernement à l’époque coloniale. Le mot en tok-pisin veut dire Capitaine. Les kiaps avaient des pouvoirs étendues : administration, police, justice, aide médicale… L’objectif était de pacifier les relations entre les tribus, par une prise de conscience d’une culture commune, bien que diverse.

Le Goroka show est devenu un événement touristique mais c’est une occasion rare de rencontrer de nombreuses tribus, dans l’un des plus grands regroupements tribaux au monde. Ce n’est pas qu’un spectacle. Même si la matinée est réservée aux quelques 500 porteurs d’un pass VIP – majoritairement des touristes – le stade est ouvert à la population dès midi. Le Goroka Show est un événement authentique, où les locaux sont aussi curieux que les visiteurs de découvrir les différentes traditions.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_e59a

Il y a de nombreuses animations en marge du festival : marché de producteurs locaux – fruits et légumes, fleurs et bien sûr café – marché artisanal, concerts, divers stands (université, vendeur de voiture, téléphonie, etc), petite restauration (délicieuses brochettes notamment).

Après un briefing de Christopher, notre réceptif sur place, nous sommes donc partis à pied à travers une foule joyeuse et colorée. Les locaux arborent leurs couleurs, portent de petits drapeaux ou se peignent le visage.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_e4dc 2

Nous étions en position dès l’ouverture des portes à 9 heures pour assister à l’entrée des tribus dans le stade. Elles mettront près de 3 heures à y pénétrer, défilant derrière une pancarte et un drapeau qui désignent respectivement la tribu et la province.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les différentes tribus se différencient par leurs chants, leurs danses et aussi leurs costumes. Ils sont assez différents selon les régions mais ont un point commun. Ils sont principalement confectionnés avec des matériaux naturels : plumes et becs d’oiseaux – d’oiseaux de paradis, de perroquets, de calao ou encore de casoar – fourrures animales,  coquillages, perles, végétaux tressés ou bruts. Certains participants m’ont expliquée mettre 6 heures pour s’habiller et se maquiller !

Pendant toute la journée, les groupes alternent démonstrations et périodes de repos. Les participants sont accessibles pour discuter, expliquer leurs traditions, poser pour des photos.

Voir aussi l’excellente vidéo d’un participant à ce voyage.

Les papous sont fiers de leur jeune nation et ravis de nos félicitations.  Ils ont envie de partager, comme ce monsieur par exemple qui m’a fait essayer cet élégant serre-tête.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_e858

J’ai accepté de me laisser peindre le visage pour quelques kinas. Une expérience sympa avec les gaillards de la tribu, sous le contrôle du chef !

Ces 2 journées nous ont permis de nous imprégner de cette culture et de rencontrer de belles personnes !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ambiance est excellente, les papous sont attentifs aux touristes. Cependant, des tensions se font parfois sentir, car les terrains de sport utilisés pour l’événement ne peuvent pas accueillir toute la population. Les autorités filtrent alors les entrées. Certains expriment leur frustration par des jets de pierre et des bousculades plutôt impressionnantes pour nous. Ces manifestations sont d’ailleurs brutalement réprimées par la police et l’armée. Les hommes en charge de la sécurité ont été au petit soin avec nous et ont insisté pour nous raccompagner au motel, à travers les petites rues tranquilles de Goroka.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_ea1d

Même si nous ne sous sommes jamais sentis en danger pendant ce week-end, quelques conseils sont toujours utiles. Je recommande ce blog en anglais :  https://travelationship.com/goroka-show-things-to-know-before-you-go/