Berlin, 9.11.19

La date est symbolique, c’est celle du trentième anniversaire de la chute du mur de Berlin, mais nous n’avions pas réalisé au moment de réserver ! C’était juste le week-end qui nous arrangeait. Je ne vais pas vous raconter ce week-end dans le détail, il fût bien agréable avec du beau temps les 2 derniers jours. J’ai pris plaisir à parler allemand !
Je vous propose un carnet pratique pour ce 3 jours / 2 nuits :

Plan de vol depuis Sarrebruck (à 30 minutes de la maison) avec Luxair : arrivée tôt le matin et retour en fin d’après-midi. A partir du 1er janvier prochain, c’est la compagnie danoise DAT qui reprend cette liaison.

Notre hébergement à 2 pas de la Potsdamer Platz : le Berlin Mariott Hotel est très confortable avec piscine et sauna, proche de nos centres d’intérêt et très calme. Une station de taxi permet de filer rapidement vers l’aéroport (environ 20 minutes et 25€).

Les visites :

Incontournable, gratuit et sur réservation : grimper sur la coupole du Reichstag pour l’architecture de Norman Foster et la vue à 360° sur la ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

S’interroger devant le mémorial de la Shoah et se recueillir devant cette installation toute simple qui commémore les citoyens de l’est morts en voulant rejoindre l’ouest.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Traverser la Porte de Brandebourg et la Pariser Platz avant de flâner sur l’avenue Unter den Linden en allant vers l’est.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Visiter le très intéressant musée d’histoire allemande (DHM), gratuit en ce jour de fête (12€), Unter den Linden 2.

Faire du shopping sur Friedrichstraße et traverser les galeries marchandes – Q205, 206 et 207) à l’architecture surprenante.

Revenir au temps de la guerre froide au Musée de l’espionnage (12€), ambiance 007 plutôt ludique, Leipziger Platz 9.

E106FA4D-25DF-47CA-B1B7-8CC89240C0FC_1_105_c

Le Neues Museum (12€) sur l’île aux musées (inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO) : il fallait choisir, nous avons choisi les antiquités égyptiennes et le superbe buste de Nefertiti. L’architecture mêlant ancien et moderne est superbe.

On peut voir le mur à différents endroits de Berlin, nous avons pris le métro depuis Alexanderplatz pour nous rendre au mémorial de la Bernauerstraße : mon sentiment est mitigé, cela parle aux berlinois, c’est fait pour eux plus que pour les visiteurs. L’exposition photographique permet de se projeter.
Vous pouvez faire l’impasse sur Check-point Charlie, tout en bas de la Friedrichstraße, il n’y a rien à voir à part des touristes qui font des selfies !

La visite la plus engageant : Topographie des Terrors, une plongée au coeur du système sécuritaire Nazi sur les lieux même où se trouvait le siège de la Gestapo, Niederkirchnerstraße 8. Avec un long morceau de mur en prime.

54DF000E-9908-435A-BAFA-AD9DB776651D_1_105_c

Nos adresses :

Maximillians Restaurant dans une cour sur Friedrichstraße 185 : restaurant de cuisine bavaroise, la bière y est excellente et le prix incite à en boire 50 cl plutôt que 30 cl ! Les serveurs sont en costume traditionnel mais cela ne choque personne en Allemagne.

1C157845-D8C7-4171-8094-B41D662E75B9

Le café Im Zeughaus au Musée d’histoire allemand, Unter den Linden 2 : cuisine traditionnelle et ambiance chaleureuse.  Goutez la Rotbratwurst mit Sauerkraut und Kartoffelstampf et n’oubliez pas d’aller choisir un gros gâteau dans la vitrine ). Il n’est pas nécessaire de visiter le musée, il y a une entrée indépendante.

Amrit, en face de l’hôtel, Ebertstraße 14 : il faut patienter pour avoir une table, le bruit est assourdissant mais vous êtes en Inde ! Un vrai régal pour les amateurs.

The Big Dog, au pied de notre hôtel, Ebertstraße 3 : hot-dog à toutes les sauces y compris le Curry Wurst !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a tant de choses à voir et à faire à Berlin que nous projetons d’y revenir en été, pour profiter du Tiergarten et des Biergarten et continuer notre collection d’ours ! Nous avons surtout fait des visites à l’est de la ville, la prochaine fois, ce sera à l’Ouest…